5 Fin du mouvement « Marchez, Chantez, Manifestez

Archive pour la catégorie ‘5 Fin du mouvement’

Le “remplacement” du CPE

Lundi 9 février 2009

Lundi 10 avril 2006, à 10h du matin, le premier ministre Dominique de Villepin fit une allocution radiophonique pendant laquelle il proclama le “remplacement” du CPE par un contrat aidé.

Le climat était morose au sein de la coordination. Les étudiants avaient compris que le blocus allait tomber, que la plupart des étudiants allaient arrêter de combattre. Mais leur revandication sur les postes aux concours n’était pas satisfaite.

La coordination écoute le discours de D. de Villepin au journal de 20h le 10 avril. De longues discussions suivirent sur l'avenir du mouvement.

La coordination écoute le discours de D. de Villepin au journal de 20h le 10 avril. De longues discussions suivirent sur l'avenir du mouvement.

Le 11 avril 2006, lendemain du retrait du CPE, le blocus des facs ne fut pas reconduit

Dimanche 8 février 2009
Devant l'amphi J, où les résultats des scrutins étaient donnés, les étudiants les plus impliqués entonnent l'hymne du Mouvement de Poitiers :  "Marchez, Chantez, Manifestez", une reprise de la Marseillaise. (mardi 11 avril 2008)

Devant l'amphi J, où les résultats des scrutins étaient donnés, les étudiants les plus impliqués entonnent l'hymne du Mouvement de Poitiers : "Marchez, Chantez, Manifestez", une reprise de la Marseillaise. (mardi 11 avril 2008)

Quelques manifestations suivirent…

Samedi 7 février 2009

…mais elles étaient peu suivie.

Afin d’affirmer leur mobilisation, les étudiants portaient un brassard jaune. Il disparut avec l’arrivée des vacances…

Les cours reprirent, les examens eurent lieu avec six semaines de retard sans déborder sur le mois de juillet. Les rattrapages furent repoussés à septembre.

Manif de nuit devant l'UMP (le 13 avril 2006)

Manif de nuit devant l'UMP (le 13 avril 2006)

Manifestation pour l'éducation (le 21 avril 2006)

Manifestation pour l'éducation (le 21 avril 2006)

Une association pour rester vigilant

Vendredi 6 février 2009

Les étudiants les plus mobilisés proposèrent de créer une association “Oeil Ouvert” pour rester vigilant sur les actions du gouvernement et informer les étudiants et tous ceux qui le     souhaitent sur les réformes en cours, d’aujourd’hui et de demain.

Une divergance s’ouvrit sur l’idée d’être une association qui joue ou non un rôle politique au sein de l’université.
Finalement, cette association ne vit pas le jour, ou du moins  je n’en ai plus entendu parler.

Blocus City I et II

Jeudi 5 février 2009

Le 12 avril aurait été le 100ème jour du mouvement de Poitiers. Il s’est fini le 99ème.
Pour son anniversaire, nos joyeux lurons avaient prévu un spectacle : le deuxième opus de Blocus City, une comédie théâtrale de chants, de mimes, de danse… totalement improvisée qui retrace l’histoire du mouvement de Poitiers.

Une belle fin…

Conclusion

Mercredi 4 février 2009

- des dizaines de milliers de tracts distribués (qu’il a fallu rédiger)
- des centaines d’heures de discussion avec toute personne désirant s’informer ou débattre.
- cinq facultés bloquées pendant  61 jours (et donc une mobilisation quotidienne pour bloquer)
- des centaines de communiqués de presse envoyés
- trois petits journaux du mouvement publiés
- des dizaines d’Assemblées Générales préparées et animées ainsi que des dizaines de milliers de votes effectués
- des dizaines de manifestations organisées, arrivant à réunir jusqu’à de 35 000 personnes
- une ville bloquée deux fois, une inspection académique envahie ainsi que trois fois le rectorat, deux fois l’IUFM, une fois l’aéroport, trois fois la gare et un mac donald décoré
- plusieurs soirées-concerts-spectacles de soutien organisés
- plusieurs conférences
- une coordination nationale mise en place
- des coordinations quasiment tous les jours afin de préparer les actions et faire le point sur ce qui se passait
- des centaines de parties de belotes faites sur les points de blocages
- des films diffusés dans les facs
- des réunions d’information mises en place
- des réunions-débats sur l’éducation et sur le marché du travail
- des interventions de la coordination à la télévision
- des chansons écrites, un CD réalisé, des centaines gravés et vendus
- des centaines de crêpes préparées
- des milliers de photos prises
- des articles dans presque tous  les journaux, des litres d’encre  utilisés pour faire parler de nous !

Et le retrait du CPE…

Lundi 2 février 2009
(photo Jules Aimé)

(photo Jules Aimé)